10 ans du GIS littoral basque

Ce mercredi 20 décembre, une centaine de scientifiques, techniciens et élus étaient réunis pour célébrer les 10 ans de la création du Groupement d’Intérêt Scientifique—GIS littoral basque. Créé en 2013, il a pour mission de répondre aux problématiques complexes de gestion du littoral basque.

Publié le 22-12-2023

Dans cette page

Un outil partenarial unique

Le littoral basque possède un patrimoine exceptionnel, alternant falaises rocheuses et plages sur près de 100km, de l’estuaire de l’Adour à Mutriku, et une richesse naturelle biologique et géologique. Il est soumis à de nombreux phénomènes naturels : érosion, submersion, tempêtes,… C’est aussi une frange littorale urbanisée et attractive, où de nombreux usages coexistent. De fait, de nombreux enjeux environnementaux primordiaux pour la Côte basque autour de la qualité des eaux, des déchets flottants et du maintien du trait de côte sont apparus ces dernières années. 

Autant d’éléments qui justifient la création de ce Groupement d’Intérêt Scientifique. Cet outil partenarial souple et transfrontalier, réunit les collectivités et les organismes scientifiques de la côte basque : la Communauté d’Agglomération Pays Basque, le Département des Pyrénées Atlantiques, la Diputación Foral de Gipuzkoa, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), Rivages Pro Tech (SUEZ Eau France), Casagec Ingénierie et la fondation AZTI. L'animation est portée par la Communauté d’Agglomération Pays Basque au sein de la Direction « Littoral et Milieux naturels » avec une présidence assurée par un représentant d’une des collectivités membres (actuellement Emmanuel Alzuri,  Conseiller Délégué Eau potable - Littoral, Trait de côte, GEMAPI et Milieux Naturels · Maire de Bidart ).

Un bilan et des perspectives

Ce mercredi 20 décembre à Biarritz, une centaine de personnes ont assisté au séminaire animé par la journaliste Marion Bois. L’occasion offerte par cet anniversaire a permis aux différentes équipes de recherche de restituer les résultats de leurs derniers travaux notamment sur la qualité des eaux de baignade comme sur la prédiction des risques littoraux (érosion, submersion).

Les collectivités (Communauté Pays Basque, communes, Diputación Foral de Gipuzkoa, Gouvernement basque,… ) ont témoigné de leur engagement. Des retours d’expérience d’IFREMER, de l’Universidad del pais vasco,de Surfrider Fondation Europe, de Rivages Pro Tech, du BRGM, d’Azti ont enrichi les échanges.

Les intervenants des tables-ronde ont souligné l’intérêt de cet outil pour faciliter les échanges en transversalité, faire émerger des projets collaboratifs et rechercher des financements.

Des représentants en « Sciences humaines et sociales » des Universités de La Rochelle et Nîmes ont nourri le débat sur la participation citoyenne tout au long des processus de recherche.

En clôture, des pistes de travail ont été avancées pour orienter le travail du GIS sur les années à venir :

  • Intégrer les sciences sociales aux projets dont pourrait se saisir le GIS Littoral basque dans les prochaines années et la façon dont le grand public peut se réapproprier ces questions ;
  • Développer des axes de communication pour mieux diffuser les connaissances acquises aux citoyens ;
  • Favoriser le partage des données recueillies dans le cadre des projets.

Pour en savoir plus sur le GIS et ses projets : gis-littoral.communaute-paysbasque.fr

Actualités ArtikuluakActualitats