Centres médicaux avancés : le point au Pays Basque

Des centres médicaux avancés sont ouverts ou opérationnels en plusieurs points du Pays Basque. Du fait d’une récente baisse d’activités, certains ont été mis en sommeil. Tous restent activables en cas de besoin.

Publié le 22-04-2020

Dans cette page

En plusieurs points du Pays Basque, des centres (ou postes) médicaux avancés ont été mis en place dès le mois de mars. Leur rôle ?Désengorger l’hôpital et les cabinets médicaux en cas d’afflux de malades atteints du Covid-19, et éviter une contamination lors de la consultation de malades présentant des symptômes caractéristiques du Covid-19. Dans l’intérieur, la Communauté Pays Basque a aidé à leur mise en place, en lien avec les communes. Sur la côte, les communes sont venues en renfort des médecins. Avec, à chaque fois, un lien direct avec le Centre Hospitalier de la Côte Basque.

Ce 21 avril, après plusieurs semaines d’ouverture pour certains, une baisse d’activités est ressentie dans tous les centres de l’intérieur, comme ceux de la côte. De fait, certains CMA, comme celui d’Anglet, sont mis en sommeil. Tous restent activables rapidement si la situation sanitaire le nécessitait. Le point sur ces dispositifs.

Les CMA dans l’intérieur

Dans le cadre de sa mission santé mise en place en cette période sanitaire, la Communauté Pays Basque a accompagné les professionnels de santé dans la mise en place de trois Centres Médicaux Avancés à Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint-Palais et Mauléon. Elle a organisé le soutien logistique en lien avec les communes : équipement, nettoyage et désinfection des locaux, gestion des déchets. 

Le centre médical avancé de Saint-Palais est ouvert depuis le 24 mars, au sein de la Maison Touzaa, Espace Chemins Bideak.
L’initiative est partie de médecins généralistes de Saint-Palais et de Larceveau, soutenus par des médecins remplaçants. Des bénévoles de La Croix-Rouge et de la Société inter-professionnelle de soins ambulatoires (Sisa), des professionnels de Santé d’Amikuze et d’Oztibarre assurent l’accueil et le secrétariat.

Le Poste Médical Avancé de Mauléon est prêt à ouvrir en cas de besoin.
Destiné aux médecins de la vallée, il est orchestré par la Communauté Professionnelle Territoriale de Soule. Il accueillera les patients envoyés par les médecins. Au préalable, les patients présentant des symptômes doivent appeler le Centre Médical Batasuna au 05 59 28 07 85. Il prendra en charge les cas avérés de Coronavirus si l'épidémie se développait trop.  

Les cabinets médicaux de Saint-Etienne-de-Baigorri et d’Irissari collaborent à la Maison de Santé de Baigorri. Ceux d’Hasparren, Cambo et Bardos-Bidache ont réorganisé leurs horaires et peuvent, si besoin, ouvrir un centre médical avancé. Les locaux ont été prévus par les communes et le soutien technique de la Communauté Pays Basque est prêt. Cette dernière a de plus lancé un appel aux dons afin de permettre d'approvisionner ces CMA et des EHPAD en équipements individuels de protection.

Enfin, la Communauté a ouvert plusieurs équipements (piscines, vestiaires, crèches,…) aux professionnels de santé et de l’aide à domicile afin qu'ils puissent se doucher et se changer après leur journée de travail. Conçu comme un « sas de décontamination» entre la tournée professionnelle et le retour au domicile, ce dispositif est opérationnel en Haute-Soule, ouvert à Garazi, Ustaritz. Il est en cours de préparation à Cambo, Mauléon.

Les CMA sur la côte basque 

Sur la côte basque, ce sont les communes qui ont aidé à la réalisation de ces centres médicaux avancés à Saint-Jean-de-Luz, Bayonne, Anglet, Biarritz.

  • Le poste médical de Saint-Jean-de-Luz

Le projet, né sous l’impulsion de médecins luziens, est appuyé par la Croix Rouge et les mairies de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. Il bénéficie du soutien de l’hôpital de Bayonne et de la polyclinique de Saint-Jean-de-Luz. Ouvert depuis le 19 mars, il est organisé afin de recevoir des consultations liées au coronavirus. Seuls les patients envoyés par leur médecin traitant sont pris en charge dans ce centre installé au sein de la salle polyvalente Kechiloa. 
Des médecins bénévoles du bassin de la Nivelle s’y relaient du lundi au vendredi de 9h à 19h. 

La Croix Rouge veille au respect des distances sanitaires. À l’intérieur, le «  principe de marche avant unique » est instauré. Si le patient a contracté le virus mais n’encourt aucun danger, il sera placé en quatorzaine à domicile. En cas de risque, il est dirigé vers l’hôpital de Bayonne, le 15 ayant été alerté.

  • Le Centre médical avancé de Bayonne

Depuis le 30 mars, dans le cadre d’une collaboration entre la Ville de Bayonne, la Croix-Rouge et SOS Médecins, un centre opérationnel est installé à la Maison des associations. Il est activé par SOS Médecins, avec l’accord du Centre Hospitalier de la Côte Basque, 7 jours sur 7. 

Il épaule des médecins, qui ne pourraient pas faire de téléconsultations ou recevoir des patients suspects Covid-19 dans leurs cabinets. Et permet de recevoir les patients sans médecin traitant sur régulation du 15 pour prise en charge. Son rôle est de vérifier si le patient est susceptible d'avoir été contaminé.

A noter que la Ville de Bayonne a mis à la disposition d’un groupe d’une cinquantaine d’infirmières et d’infirmiers libéraux des locaux dédiés au sein de la Maison des associations.

  • Le centre médical avancé d’Anglet 

Ouvert depuis le 30 mars, à l’initiative de jeunes médecins, le poste médical d’Anglet n’accueillait que des patients envoyés par les cabinets médicaux, les médecins généralistes et le centre 15. La Ville d’Anglet avait mis à disposition la Maison pour tous, aménagée afin de respecter les règles de sécurité sanitaire. Et la Croix-Rouge en assurait le rôle de régulateur. Sachant que des bénévoles se sont mis à disposition du groupe de médecin pour assurer l’accueil téléphonique et la réception des patients, selon un protocole très strict.

Après avoir reçu plusieurs dizaines de patients, le centre médical avancé a été mis en sommeil lundi 20 avril, du fait d’une baisse d’activité. S’il devait rouvrir, le dispositif serait opérationnel très rapidement. 

  • Le centre médical avancé de Biarritz

Ce centre médical avancé de réserve ne sera activé qu’en cas de besoin, pour venir en appui de celui d’Anglet. Piloté par le SAMU, en lien avec la Ville de Biarritz, il sera mis en « action » après avis du 15. Seuls les médecins généralistes de Biarritz (et d’Anglet si besoin), pourront le joindre. Aucun patient ne pourra s’y rendre directement. Il permettra une consultation sur rendez-vous dédiée au Covid-19 pour les patients qui ne peuvent communiquer avec leur médecin traitant ou qui doivent avoir un examen clinique en cabinet et non réalisable par visioconférence.  

Plus d’informations auprès des communes concernées.

Actualités ArtikuluakActualitats