Gorges de Kakuetta : un enchantement en Haute-Soule

En plein cœur de Basabürü, les gorges de Kakuetta témoignent de leur superbe. Le site naturel aménagé, l’un des plus sauvages d’Europe, rouvre ce 13 juin.

Publié le 12-06-2020

Dans cette page

Le canyon de Kakuetta fut exploré au début du XXe siècle par Edouard-Alfred Martel, maître des sciences des profondeurs de la planète et père fondateur de la spéléologie française. Ouvertes au public depuis 1966, les Gorges de Kakuetta sont devenues au fil du temps un incontournable des merveilles sauvages du Pays Basque et plus précisément de ce lieu magique, Basabürü, la Haute-Soule.

Classé parmi les plus sauvages et prestigieux d’Europe, le site lové sur la commune de Sainte-Engrâce offre un paysage enchanteur : un canyon long de 2 kilomètres, un lac aux eaux turquoise visible depuis un pont suspendu, des falaises vertigineuses.

Le sentier sécurisé et aménagé de passerelles sinue au travers d’une dense végétation, longe la roche jusqu’à la résurgence de Benta d’où jaillit une cascade d’une vingtaine de mètres. Et en bout de parcours, la grotte accessible aux explorateurs d’ici et d’ailleurs, récompensés après cette marche d’une à deux heures.  

Au hasard de leur cheminement, ils pourront admirer la végétation luxuriante, parsemée de fougères, lichens, ancolies bleues, pavots jaune, géraniums, ou observer dans les cieux, le ballet des vautours, et avec un peu de chance du gypaète barbu.  

S’il est ouvert aux visiteurs, ce site naturel reste fragile et protégé. Il convient de le respecter, de sentir la nature et de s’imprégner du calme environnant. Tout simplement.

Visite pratique

La réouverture est prévue samedi 13 juin à 8 heures. Les billets d’entrée se prennent au bar « la Cascade », la visite est libre jusqu’à la tombée de la nuit.  

En plus des gestes barrière à adopter, les visiteurs devront porter un masque dès l’entrée du site et le long du parcours. Il est demandé aux visiteurs de respecter la nature environnante, de ne rien jeter et de ramener leurs déchets.

La visite ++

Aux alentours des gorges de Kakuetta, une halte s’impose dans le village de Sainte-Engrâce, lové au creux des montagnes basques. Son église romane est un joyau architectural du XI e siècle.

Non loin de là, la grotte de la Verna forme un site spéléologique exceptionnel. C'est l'une des plus grandes salles souterraines du monde accessibles au public.

Pour plus d’infos : www.sainte-engrace.com

Actualités ArtikuluakActualitats