La crise sous le prisme d’artistes

Plusieurs artistes du Pays Basque ou en lien avec le territoire sont lauréats de l’Appel à projets lancé par le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA. Focus.

Publié le 30-04-2020

Dans cette page

Des artistes du Pays Basque, ou anciens élèves de l’Ecole Supérieure d’Art Pays Basque, figurent parmi les 25 lauréats de l’appel à projets lancé par le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA (1). En écho à cette épidémie, afin d’inventer une nouvelle relation au monde et « de nouveaux gestes barrières », des artistes du champ des arts visuels ont donné leur lecture de la crise à travers divers mediums : peinture, dessin, photographies, performance, création sonore, sculpture, films… 

Spécialisé dans la peinture et l’animation, Benjamin Artola propose de « suivre les aventures d'un soleil par le biais d'une animation. On peut réinventer notre perception du monde et réussir à tordre la ligne d’horizon tel un magicien (...) Par cette vidéo, l’artiste installé sur la côte basque entend proposer une nouvelle manière de « se calmer et retrouver une certaine présence au monde ». 

Bastien Cosson vit et travaille entre Bayonne et Paris. Peintre et spécialiste dans l’impression numérique, face à l'urgence, son remède, c’est « la continuité ». Il travaille dans le noir, sans ornières mais à l'aveugle. « (…) Pour comprendre un choc il faut d'abord l'éprouver avant de le digérer et enfin l'analyser. J'en suis à la première phase, celle où tout se confond. J'oscille entre gravité et légèreté, je m'emmêle les pinceaux. Je réalise une série de peintures, je prends plaisir à les regarder en me disant que plus tard elles me ramèneront à l'étrangeté d'aujourd'hui. »  

Depuis Bayonne, l’artiste renommé Bertrand Dezoteux, enseignant à l’Ecole Supérieure d’art Pays Basque, propose au travers de son film d’animations une relecture du conte anglo-saxon « Boucle d'Or et les trois ours » (…).En faisant appel aux souvenirs d’enfance de sa mère, il nous montre l'univers d'une petite fille à la campagne dans les années 1960 au Pays Basque. Une vie simple et isolée, auprès de sa famille, entourée d'animaux, au milieu d'une nature foisonnante et généreuse. »  

La biarrotte, Mona Convert, titulaire du Diplôme National d'Arts Plastiques au sein de l’ESA des Rocailles, travaille à Lisbonne. « Portraits d'artificiers » est une installation vidéo liée à son projet de film documentaire poétique « Un pays en flammes ». Que signifie construire un feu dans un gigantesque espace de combustion potentielle ? C'est la question que pose sa série de portraits filmés. 

De son côté, la photographe luzienne Maitetxu Etcheverria, installée à Bègles, se penche sur le modèle agricole, mis à mal et la sollicitation nouvelle à une main d’œuvre locale. Elle met en lumière cette réorganisation via des photographies de paysages agricoles et de portraits de nouveaux saisonniers dans les exploitations…  

Avec la dotation de l’Appel à projets, les 25 artistes pourront poursuivre leur œuvre tel qu’il l’avait imaginée. Une restitution sera proposée en 2021. 
Plus d’infos sur le site du FRAC Nouvelle-Aquitaine-MECA

(1) 412 artistes ont répondu à cet appel à projets destiné à soutenir les artistes face à la crise. 

Actualités ArtikuluakActualitats