Le Temps d’Aimer la Danse hors les murs

Le Temps d’Aimer la Danse revient sur le devant de la scène de Biarritz du 10 au 19 septembre. Pour la 31e édition, il se déploiera se déploie dans plusieurs villes du territoire de la Communauté Pays Basque.

Publié le 12-07-2021

Dans cette page

Vingt-neuf compagnies feront battre le cœur de cette 31e édition du Temps d’Aimer la danse prévue du 10 au 19 septembre à Biarritz. Mais pas seulement. A la faveur d’une collaboration avec la Scène Nationale Sud Aquitaine, le festival se déploiera dans d’autres villes du territoire de la Communauté Pays Basque : Bayonne, Anglet, Saint-Palais, Saint-Pée-sur-Nivelle ou encore Mauléon. Une première.

Au plan artistique écrit Thierry Malandain, « le Temps d’Aimer la Danse reste fidèle au pluralisme des esthétiques inscrit dans son ADN, tout en faisant cette année la part belle aux ballets et aux grands ensembles ». Comment ne pas citer « Le lac des Cygnes » revisité par le Centre Chorégraphique National Preljocaj, ou encore « Step Lightly, Spartacus, Celestial » par le ballet de l’Opéra National de Bordeaux, « les Ailes du Désir » proposé par le Ballet de l’Opéra national du Rhin.

Autre temps fort à ne pas louper : le Malandain Ballet Biarritz présentera ses nouveaux spectacles : « le Sacre du printemps » et « l’Oiseau de feu » en ouverture de festival, à la Gare du Midi de Biarritz le 11 septembre.

D’autres créations sont annoncées : « Sollicitudes » de Hervé Robbe et de l’ensemble Cairn, « Il nous faudrait un secrétaire » du Centre Chorégraphique National de Nantes et d’Ambra Senatore, « Nos désirs font désordre » de la Compagnie Sine qua non art… D’autres invites émaillent cette programmation : « Fordlandia » proposé par le duo Lucia Lacarra et Matthew Goding, ou encore les créations de compagnies du Pays Basque telles Bilaka, Kukai dantza, Maritzuli konpainia, Elirale…

+ d’infos et réservations : letempsdaimer.com ou au 05 59 24 67 19

Le savez-vous ?

La Communauté Pays Basque est partenaire du Temps d’Aimer la danse aux côtés d’autres acteurs culturels, institutionnels, privés.

Le festival s’engage dans une « transition éco-responsable ». Plusieurs actions sont mûries pour réduire l’empreinte carbone du festival, permettre une meilleure accessibilité aux spectacles. Dans ce cadre, en lien avec Chronoplus, l’aller-retour en bus est offert pour toute place achetée, et l’équipe du festival se déplacera en vélo électrique...

 

 

 

 

Actualités ArtikuluakActualitats