L’illustre dessinateur de presse Nicolas Vial exposé à Guéthary

Nicolas Vial pose un pinceau poétique et singulier sur l’écologie et la crise sanitaire, à l’image des écrits de son complice journaliste et écrivain Eric Fottorino. Il est exposé à Guéthary tout l’été, Maison Saraleguinea.

Publié le 06-08-2020

Dans cette page

Un dessin de Roland Topor dans « Le Monde du dimanche » a éveillé la vocation de Nicolas Vial. Il pousse les portes du quotidien en 1982, encore étudiant, son carton à dessins sous le bras ; il y travaillera pendant 32 ans. En parallèle, il dessine dans de nombreux journaux et magazines comme Le Journal du Dimanche, Le Figaro Magazine, La Gazette Drouot, L’Express, Le Nouvel Observateur, le Temps, Connaissance des Arts, Beaux-Arts Magazine, Télérama, Madame Figaro, Le Magazine littéraire, Books, et aussi Le 1, dirigé par le journaliste et écrivain Eric Fottorino.

C’est une collaboration avec ce dernier, dont il partage « le goût pour la liberté et l’indépendance » qui est exposée jusqu’au 29 août à Guéthary.  Durant le confinement, tous deux proposaient chaque jour une chronique et un dessin sur le site du journal Le 1, relayés par France 2 et France Info tous les matins. Au menu : politique intérieure ou internationale, vie sociale, culture, environnement … « À partir du texte écrit par Éric, j'avais quelques heures, une demi- journée pour créer la planche. De manière spontanée, condensée et saisie sur le vif. Je suivais en général ma première idée ». 

Cette confiance totale d’Eric Fottorino en son travail est assez rare pour être soulignée, explique-t-il. « Aujourd’hui la plupart des grands journaux exigent un « crayonné » avant de valider leur commande.  Reiser, Wolinski, Topor ne pourraient plus faire leurs dessins, ils ne seraient pas publiés. Pourtant, un dessin de presse, ce n’est pas un éditorial, ce n’est pas une pensée, c’est un trait d’humour, une pirouette ».

En exclusivité au Musée de Guéthary

Nicolas Vial a souhaité donner l’exclusivité au Musée de Guethary. Pour cette exposition, il a également invité son gendre, le designer Octave de Gaulle à présenter ses œuvres. « Je suis très attaché au Pays Basque. Enfant, je passais mes vacances du côté de Saint-Jean-le-Vieux ». Et il partage avec Eric Fottorino la volonté de sortir des cénacles parisiens pour faire vivre « toutes les France qui racontent la France ».

Pratique : Parc André Narbaïts, de 15 h à 19h sauf mardi et dimanche. Entrée libre enfants et jeune de moins de 26 ans. Adultes : 2 euros. Gratuit le 3ème samedi du mois.

Toutes les infos sur musee-de-guethary.fr

Le saviez-vous ? Après l’incendie qui a causé la fermeture de l’établissement et des mois de travaux de réhabilitation, le Musée de Guéthary, géré par la municipalité et dirigé par Jacques Dupin propose ici sa première exposition depuis sa réouverture.

Actualités ArtikuluakActualitats