« Noir c’est noir, j’en mets moins dans l’bac noir ! »

La Communauté Pays Basque lance une campagne de communication originale pour inviter les usagers à faire de la réduction et du tri des déchets leur refrain préféré !

Publié le 30-09-2022

Dans cette page

A l’aide de chansons célèbres détournées, la Communauté Pays Basque incite les usagers à la réduction et au tri systématique des déchets. En parallèle, une importante modernisation du service collecte est en cours afin de simplifier les usages et faciliter le geste de tri pour tous.

L’Agglomération décline sur un ton humoristique cinq messages clés en écho à la refonte des dispositifs de collecte :

  1. Jeter moins, c’est trier plus. Il existe des gestes simples à la hauteur de tous. Pour donner du rythme à son geste de tri, il convient d’entonner ce refrain « Noir c’est noir, j’en mets moins dans l’bac noir ! ». 
     
  2. Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Alors, pour ne pas l’oublier, il suffit de chanter « Je te donne toutes mes abondances, tous ces objets qui ont encore une chance...ils deviendront des standards, des trucs bien comme il faut, je te donne tout ce que je jette, tout c’que j’ai de trop ! »
     
  3. Le tri des emballages en verre permet de réelles économies de ressources et d’énergie. Le verre d’emballage est un matériau qui se recycle à l’infini. Pour ne pas oublier de le trier, il faut alors fredonner « Elle a les yeux révol’verre, elle a le geste assidu, elle a jeté dans l’bac verre, a trié, résolue…. ». 
     
  4. Composter ses biodéchets pour réduire le poids de sa poubelle noire et produire un engrais pour son jardin en répétant « Et soudain il met sans mesure, dans l’composteur toutes ses épluchures bonne morale ça devient normal, ses biodéchets, pour le potager ! ». 
     
  5. Se rendre en déchèterie, gare de triage par excellence pour les déchets qui ne peuvent être collectés avec le reste des ordures ménagères ou donnés ou réparés. En 2021, 73% d’entre eux ont été recyclés ou valorisés ! Alors, tous en chœur : « la déchèteuh, la déchèteuh, ça voulait dire...qu’on est sérieux ! la déchèteuh, la déchèteuh, nous y allons... toujours plus nombreux ! ».

Actualités ArtikuluakActualitats