L’École Supérieure d’Art Pays Basque a fait sa première rentrée !

Les élus ont réaffirmé  le souhait de la Communauté d’agglomération Pays Basque de mener une stratégie d’enseignement artistique au Pays Basque
La nouvelle identité de l’ESA Pays Basque
l’ESAPB propose des formations diplômantes et des ateliers ouverts à tous
Les élus et directeurs de l’ESAPB ont présentés l’école unique
Les élus ont réaffirmé le souhait de la Communauté d’agglomération Pays Basque de mener une stratégie d’enseignement artistique au Pays Basque
L’École Supérieure d’Art Pays Basque — ESAPB — est en place dans le paysage universitaire. Cette école unique d’enseignement artistique sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Pays Basque regroupe l’École d’art de Bayonne et l’École Supérieure d’Art des Rocailles à Biarritz, lesquelles conservent leurs sites d’origine. La fusion, si elle semblait évidente pour ses principaux acteurs n’est officielle que depuis la rentrée 2017.

Jean-René Etchegaray, Président de la Communauté d’agglomération Pays Basque et Peio Claverie, conseiller délégué à l’enseignement supérieur, la recherche et la formation ont présenté ce nouveau chapitre de l’histoire de l’école et ont réaffirmé le rôle de la collectivité dans la stratégie d’enseignement artistique et la formation professionnelle au Pays Basque.

Grâce à ce regroupement l’ESAPB rayonne désormais à l’échelle du Pays Basque et au-delà, en proposant des formations diplômantes et des ateliers ouverts à tous. Cette fusion permet une meilleure mutualisation des moyens et une réorganisation du corps pédagogique et crée davantage de synergies entre les pratiques, les publics et les 3 sites qui la composent (Cité des Arts à Bayonne / Villa des Rocailles et Blanchisserie à Biarritz).

« Haut lieu de réalisation symbolique » comme le soulignait Delphine Etchepare, Directrice de la structure, l’ESAPB offre un enseignement spécifique à tous, artistes amateurs, passionnés et étudiants. Si les ateliers amateurs, restent une particularité de l’établissement compte-tenu du grand nombre d’élèves qu’ils accueillent, la formation supérieure propose des conditions de travail d’exception. Le Diplôme National d’Art (qui s’inscrit dans un cursus LMD) nécessite une jauge restreinte à 20 élèves par classe, afin d’éviter les décrochages scolaires, cela facilitant surtout un enseignement innovant de très grande qualité. Les workshops d’une semaine avec des artistes invités, 4 fois par an, constituent un tiers du contenu pédagogique et les voyages une ouverture sur le monde indispensable à la création. Par ailleurs, l’école a pu se doter d’outils de travail extrêmement performant permettant aux élèves de rester à la pointe des nouvelles technologies.

A noter aussi les classes préparatoires et de Mise à Niveau en Arts Appliqués qui accueillent une soixantaine d’éléves.

Établissement public d’éducation artistique soutenu par le Ministère de la Culture, l’ESAPB est un « haut » lieu de ressources artistiques dans le paysage culturel et artistique français.

En savoir plus sur l’ESAPB

Télécharger le Dossier de presse

 

Partager