Le plan Climat Pays Basque est lancé

Affiche Plan climat territorial
Conférence de presse plan climat 25/09/2018
Affiche Plan climat territorial
La Communauté Pays Basque a lancé son « Plan Climat Pays Basque - Un territoire en action ». Ce plan permet d’ancrer la transition énergétique et écologique dans l’ADN des politiques menées par l’institution.

Dans un contexte de crise écologique inédit, le Pays Basque est confronté à des défis énergétiques et climatiques d’envergure. Pour y répondre, la Communauté Pays Basque se lance dans la réalisation d’un Plan Climat Air-Énergie territorial, prévu dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Confortée dans son rôle de coordinatrice de la transition énergétique par cette même loi, la Communauté Pays Basque sait déjà compter sur une dynamique collective portée par les associations, les citoyens, les entreprises, les universitaires et les élus. « En 2015, cette dynamique avait conduit à l’obtention du label  « Territoire à Énergie positive pour la croissance verte » décerné par le Ministère de l’Environnement », a souligné Martine Bisauta, lors de la conférence de presse donnée aux côtés du Président Jean-René Etchegaray, le 25 septembre dernier.

Aujourd’hui, la Communauté Pays Basque passe à la vitesse supérieure.  Pour des raisons évidentes : la crise écologique mérite une réponse urgente et adaptée. De plus, les collectivités ont des leviers pour agir : en effet, 15% des émissions de gaz à effet de serre sont issues des décisions prises par leurs soins, via la gestion de leur patrimoine (bâtiment, éclairage public, flotte de véhicule) et l’exercice de compétences (transports, déchets, distribution de l’énergie). De plus, 50 % des émissions de GES sont liées aux pratiques quotidiennes des habitants.

« Avoir la sobriété en fond d’écran »

Ce Plan climat à l’échelle du Pays Basque a donc un enjeu fort : « faire rentrer ce territoire dans une résilience véritable ». Pour ce faire, cinq objectifs sont ciblés : réduire les émissions de gaz à effet de serre,  s’adapter au changement climatique, engager la sobriété énergétique, améliorer la qualité de l’air et développer les énergies renouvelables.

« Il faut vraiment avoir le mot sobriété en fond d’écran. La sobriété n’est pas la tristesse », a affirmé l’élue. Et selon elle, «  cette sobriété et des actions du plan climat génèreront nombre de bénéfices » : pour le territoire, cela permettra de dynamiser l’économie locale, de créer des  emplois non délocalisables dans le bâtiment, l’énergie et le réemploi. Pour les habitants, la réduction des charges d’énergie sera visée comme le fait  d’améliorer leur confort : lutte contre la précarité énergétique, rénovation de l’habitat. Il est aussi question de veiller à la santé des citoyens (meilleure qualité de l’air, moins de bruit…) La collectivité, elle, vise une moindre dépense et tend à l’exemplarité de son action.

Pour y parvenir, un diagnostic est engagé jusqu’en 2019, suivi d’un plan d’actions valable jusqu’en 2025. La démarche sera partenariale et mêlera toutes les bonnes volontés. A terme, un comité composé d’élus et de citoyens jugera du travail mené.  

Le savez-vous ?

Les 6 et 7 octobre a lieu l’événement Alternatiba à Bayonne. Dans ce cadre, la Communauté Pays Basque, Bil Ta Garbi, le Syndicat des Mobilités Pays Basque-Adour et la Ville de Bayonne tiendront un stand présentant les démarches en cours et les outils à disposition pour agir, le 7 octobre.

Partager