Alternatiba mise sur l’écosystème des territoires

Des collectivités s'engagent
Alternatiba, c’est à Bayonne, les 6 et 7 octobre. La Communauté Pays Basque est partenaire de l'événement qui aura pour thème central les alternatives territoriales pour faire face au changement climatique. Damien Carême, Maire de la ville de Grande-Synthe, participera à une conférence le 7 octobre à 10h, pour y présenter l'action de la Communauté urbaine de Dunkerque.

D’autres politiques municipales et intercommunales sont possibles. C’est ce que démontreront, dimanche 7 octobre à 10h, Eric Piolle, maire de Grenoble, doté d’un plan climat depuis déjà 13 ans, Martine Bisauta, vice-présidente de la Communauté Pays Basque en charge de la transition écologique et énergétique ainsi que son homologue au sein de la Communauté urbaine de Dunkerque, Damien Carême, également maire de la ville de Grande-Synthe, désignée en 2010 Capitale française de la Biodiversité.

Cette ancienne ville industrielle en bord de la mer du nord, entouré de 15 sites Seveso, touchée de plein fouet par le chômage, le passage de migrants et la montée de l’extrême droite, s’est pourtant engagée dans une transition écologique, économique et sociale exemplaire. Pour des raisons sociales d’abord, dont découle tout le reste. «  Notre priorité c’est d’améliorer le quotidien des personnes en difficulté sociale, explique Damien Carême. Comme il faut préserver leur santé pour qu’ils ne soient pas malades, car ils n’ont pas beaucoup de revenus pour se soigner, j’ai décidé de passer au 100% bio dans les cantines il y a 6 ans. La commune rachète des fermes où on compte implanter de jeunes maraîchers en agro-écologie afin d’assurer une agriculture de qualité. »

Étendu à l’échelle de l’Agglomération de Dunkerque, ce dispositif promet de créer une centaine d’emplois. Autre exemple, la gratuité des transports publics sur toute l’agglomération, destinée d’abord à faciliter la vie des habitants, dont le quart n’a pas le permis, est aussi vertueux en termes d’environnement.

Ces mesures de territoires sont au cœur de la problématique d’Alternatiba qui sera notamment illustrée au fil d’une cinquantaine de conférences. Selon les experts du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), de 50 à 70 % des solutions au changement climatique ont vocation à être mises en œuvre à l’échelon infra-national. C’est à cette échelle que des écosystèmes vertueux peuvent aujourd’hui se mettre en place.

Pratique

La conférence : « Un bon plan pour mon territoire aussi » a lieu ce dimanche 7 octobre. 10h – 11h30. Amphi 1-135. Fac de Bayonne.

Tout le programme d'Alternatiba

 

Partager