« Territoires en transition » 2 labels pour le Pays Basque

À l’occasion de la journée nationale « Ad’M, territoires en transition » organisée jeudi 16 septembre au Palais Brongniart à Paris, Maitena Curutchet, Conseillère déléguée à l’économie sociale et solidaire à la Communauté Pays Basque et Vice-Présidente en charge de l’économie circulaire au Syndicat Mixte Bil Ta Garbi a reçu les labels « Cit’ergie » et « Economie circulaire ». Ces distinctions nationales récompensent l’engagement de la Communauté Pays basque et du Syndicat Bil Ta Garbi dans les politiques territoriales de transition.

2021-09-16 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

« Ces deux labels marquent une étape importante dans la reconnaissance de notre territoire comme moteur de la transition. Aujourd’hui, nos collectivités, les élus et techniciens, que je remercie pour leur engagement, sont mobilisés et travaillent à la construction de cette dynamique de développement durable », a indiqué Maitena Curutchet.

Le label Cit'Ergie pour la Communauté Pays Basque

Pour la Communauté Pays Basque, le label « Cit’ergie » est une reconnaissance de la dynamique engagée en faveur de l’environnement et une motivation à poursuivre les actions engagées et celles à venir avec les acteurs du territoire. Cette certification, délivrée par une Commission nationale indépendante pilotée par l’Agence de la transition écologique (ADEME), récompense les collectivités pour la mise en œuvre d’une politique climat – air – énergie ambitieuse.

Pour mémoire, la Communauté Pays Basque, à travers son Plan Climat adopté à une très large majorité en Conseil communautaire le 19 juin dernier, s’est engagée à mener 50 actions concernant l’aménagement du territoire, l’habitat, les mobilités, le déploiement des énergies renouvelables les plus matures, l’agriculture et l’alimentation, la production locale et les circuits courts, la gestion des déchets, l’innovation et l’écoconception.

Dans son courrier, la commission nationale du label souligne que « pour une collectivité encore jeune, la prise en compte de la thématique climat-air-énergie est forte et les moyens associés sont importants (moyens humains en interne mais aussi via la coopération et le partenariat) ». Et de saluer des actions significatives comme l’approvisionnement de tous les bâtiments publics à 100 % en électricité renouvelable, notamment via Enargia.

 

 

La dynamique territoriale d'économie circulaire du syndicat Bil Ta Garbi récompensée

De la prévention des déchets à leur valorisation, le Syndicat Bil Ta Garbi agit, depuis plus de 15 ans, pour la préservation de l’environnement. Son action vise à limiter le gaspillage des ressources en optimisant la gestion des déchets et en accompagnant tous les acteurs locaux engagés dans cette boucle de l’économie circulaire :

  • Mieux produire : Mieux produire c’est aussi construire plus durablement. Pour s’engager dans une dynamique de construction plus durable, le Syndicat soutient le développement de l’utilisation de matériaux de réemploi ou recyclés, notamment pour la commande publique. Pour y parvenir, un clausier pour l’utilisation de matériaux recyclés et de réemploi dans les marchés publics est disponible sur le site Internet www.achatsresponsables-aquitaine.fr. Le Syndicat est également investi aux côtés de partenaires pour accompagner la transition (Nobatek-Inef4 ; Odeyis…).
  • Mieux consommer : le Syndicat développe et soutient des actions de proximité visant la réduction, le réemploi et la réutilisation des déchets en faisant la promotion des pratiques éco-responsables : compostage individuel/collectif et du lombricompostage, mise à disposition gratuite d’autocollants stop-pub, lutte contre le gaspillage alimentaire, organisation d’ateliers faire-soi-même, jardinage zéro déchet...
  • Mieux trier : 17 ambassadeurs du tri sillonnent quotidiennement le territoire pour sensibiliser les habitants à la réduction et au tri des déchets. En 2020, 48 680 personnes ont été sensibilisées directement ou indirectement. On compte 18 filières de valorisation existantes (déchets verts, cartons, bois, meubles, ferrailles…) dans les 27 déchèteries du territoire.
  • Moins extraire : Le territoire valorise les ordures ménagères pour produire près de 22 589 tonnes de compost pour l’agriculture (norme NF-U44051), plus de 36 100 MWH d’énergie, et 60 817 tonnes de matières pour les filières de recyclage. Autant de ressources naturelles économisées !

Cette politique volontariste est aujourd’hui labellisée par l’ADEME, l’agence de la transition écologique. Le Syndicat Bil Ta Garbi et son territoire sont reconnus « engagés en faveur de l’économie circulaire » parmi seulement 16 autres collectivités en France.

Pour Martine Bisauta, Vice-Présidente en charge de la transition écologique et énergétique à la Communauté Pays Basque et Présidente du Syndicat Bil Ta Garbi : « L’obtention du très recherché label européen Cit’ergie, comme celui de l’économie circulaire, récompense toutes les actions déjà réalisées malgré la très courte existence de la Communauté Pays Basque…Le Plan Climat Air Energie guide le Pays Basque vers la neutralité carbone à l’horizon 2050, avec un cap important à franchir en 2030, c’est un défi collectif que nous devons et que nous saurons relever ! »

Actualités ArtikuluakActualitats