Eté 2021 : 14 plages labellisées Pavillon Bleu

Cette année, le palmarès pavillon bleu 2021 récompense pour la première fois 14 plages de la côte basque.

2021-05-21 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

Ce vendredi 21 mai à Bidart, d’Emmanuel Alzuri, Conseiller délégué eau potable - littoral, trait de côte, GEMAPI et milieux naturels et Maïder Arosteguy, 5ème Vice-présidente Économie bleue - Assainissement et eaux pluviales, maire de Biarritz ont salué l’obtention de pavillons bleus pour 14 plages du littoral.

En présence des maires du littoral basque, ils ont présenté les actions de la collectivité en faveur de la qualité des eaux de baignade.

Du 15 mai au 30 septembre, la Communauté Pays Basque assure, en lien étroit avec les communes, le suivi quotidien de la qualité des eaux de baignade sur 35 zones de baignade : les 34 plages du littoral et le lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. toutes sont classées en « excellente qualité » ou en « bonne qualité » par l’agence régionale de santé selon la directive européenne concernant la baignade.

Cette année, le palmarès pavillon bleu 2021 récompense pour la première fois 14 plages de la côte basque : les Deux Jumeaux et la Grande Plage à Hendaye, Ilbarritz, Pavillon Royal, Erretegia, Plage du Centre et Parlementia à Bidart, Miramar, la Grande Plage, le Port-Vieux, la Côte des basques, Milady et Marbella à Biarritz et la Petite Chambre d’amour à Anglet.

Ce label international (77 pays), créé en 1985, récompense l’engagement des collectivités pour faire de leur activité touristique une activité respectueuse de l’environnement. Il prend en compte la qualité des eaux de baignade qui doit être classée "Excellente" par l’ARS sur les quatre dernières années et se base également sur le traitement des eaux urbaines, le système d’assainissement collectif, le traitement des ordures ménagères, l’accessibilité pour personnes à mobilité réduite ou encore l’éducation à l’environnement. Amorcée cette année, cette démarche de labellisation sera élargie à d’autres plages du territoire dans les années à venir.

La politique de l’eau, premier poste d’investissement de la Communauté Pays Basque


La Communauté Pays Basque investit près de 90 millions d’euros cette année pour les politiques liées à l’eau (assainissement, eau potable, Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) sur les 166 millions d’euros d’investissement global pour le territoire.

Plus de 40 millions d’euros sont investis chaque année en faveur de la qualité des eaux de baignade : rénovation des réseaux d’assainissement, création de bassins de stockage, mise en séparatif des réseaux, amélioration de la capacité et des traitements des stations d’épuration et contrôle de conformité des systèmes d’assainissement.

 

Depuis 2019, différents projets structurants ont ainsi été initiés et se poursuivent aujourd’hui : l’agrandissement de la station d’épuration Saint-Bernard à Bayonne (mise en service été 2021, budget 11 millions d’euros) et de la station d’épuration de Saint-Pée-sur-Nivelle (début des travaux prévus fin 2021, mise en service en 2023, budget 9 millions d’euros) ou encore la mise en conformité de la station d’épuration d’Archilua à Saint-Jean-de-Luz (lancement des études en 2021, mise en service 2026, budget 25 millions d’euros), l’optimisation de la station d’épuration de Bidart (début des travaux en 2022, budget 4,5 millions d’euros).

À venir en 2024, la station d’épuration d’Hendaye sera entièrement rénovée ainsi que son émissaire, travaux pour lesquels les études sont en cours. La station d’épuration sera mise en service en 2025. Le coût de cette opération s’élève à 10 millions d’euros.

Plus en amont, en vue de l’amélioration de la qualité de l’eau des bassins versants, on peut également noter la réhabilitation de la station d’épuration de Mauléon-Viodos (début des travaux 2022, budget 5,3 millions d’euros). En avril dernier, des travaux ont également débuté sur la station d’épuration de Bardos (budget de 1.5 M € HT) pour une mise en service début 2022.

D’autres études sont en cours ou vont être lancées cette année pour moderniser et étendre les capacités de traitement des stations d’épuration suivantes d’ici à 2023 pour un montant de 4 millions d’euros : Mendionde, Macaye, Hélette, Irissary, Cambo-les-Bains, Briscous, La Bastide-Clairence, Arbérats, Saint-Etienne-de-Baïgorry ou encore Saint-Michel.

Kalilo, pour tout savoir sur les plages de la côte basque 

Déjà téléchargée près de 20 000 fois, Kalilo est l’appli créée par la Communauté Pays Basque. En un clic, chacun peut vérifier si sa plage préférée est ouverte ou fermée au regard de la qualité des eaux de baignade ou des conditions de mer, connaitre les horaires de surveillance, les conditions météorologiques de la plage (température de l’air, indice UV, vent, houle) et les services (activités, accessibilité aux personnes à mobilité réduite, services de mobilité pour se rendre à la plage, sanitaires…). 

L’information est réactualisée au fil de la journée, 7 jours sur 7 et est disponible en 4 langues : français, basque, anglais et espagnol. Un système d’alerte permet d’informer d’événements particuliers pouvant perturber la baignade.

La Communauté Pays Basque associée à des projets de recherche 

La Communauté Pays Basque soutient et participe à différents projets de recherche sur la qualité des eaux dans le cadre du Groupement d’Intérêt Scientifique Littoral basque : étude sur les mousses marines lancée cette année notamment. Depuis avril 2020, elle est également partie prenante du réseau de surveillance des eaux usées Obépine qui détecte la présence du coronavirus dans les eaux usées en vue d’anticiper l’évolution de l’épidémie. Ce réseau est soutenu par l’Union européenne depuis janvier 2021.

Actualités ArtikuluakActualitats

Agenda Agenda Agenda