Ezponda : début des relevés géophysiques

A partir du mardi 15 septembre, des relevés géophysiques vont être réalisés par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) sur plusieurs secteurs de la côte basque. Ils engendreront des perturbations de la circulation.

2020-09-14 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

Afin de mieux comprendre le phénomène d’érosion des falaises basques, les chercheurs vont réaliser des relevés géophysiques à :

  • Urrugne, au niveau du rond-point de la Corniche (RD912), mise en place d’une circulation alternée le 15 septembre ;
  • Ciboure, au niveau de la rue du Sémaphore, rétrécissement de la chaussée et stationnement interdit au droit du chantier, du 16 septembre au 24 septembre ;
  • Bidart, au niveau de la Corniche de la falaise, rétrécissement de la chaussée et stationnement interdit au droit du chantier du 16 septembre au 18 septembre.

Pendant la durée des opérations, l’accès aux riverains est maintenu. Le plan de circulation pouvant être amené à évoluer, les usagers sont invités à suivre scrupuleusement la signalisation temporaire mise en place.

Dans l’éventualité d’un problème particulier, vous pouvez contacter la Direction Eau, Littoral et Milieux Naturels de la Communauté Pays Basque au 05 59 70 30 85.

 

Le saviez-vous ?

EZPONDA (falaise en langue basque)

Ce projet de recherche est piloté par la Communauté Pays Basque.  Il étudie les paramètres mécaniques et chimiques à l’origine de l’altération des falaises rocheuses de la côte basque et des ouvrages de protection. La littérature scientifique met en avant le fait que l’érosion des falaises littorales est due à l’action de plusieurs processus climatologiques et océanographiques qu’il convient d’observer simultanément. Deux sites sont des laboratoires d’analyse en ce sens : la falaise de la Corniche à Bidart et les digues et le Fort de Socoa à Urrugne et Ciboure.

Le séminaire de lancement du projet s’est tenu à Urrugne le 27 juin dernier en présence des  partenaires : les acteurs du GIS Littoral Basque et des organismes de recherche nationaux  (le CNRS, le Shom, le CEREMA, le BRGM ainsi que les laboratoires universitaires spécialisés dans l’étude des problématiques littorales des universités de La Rochelle, de Toulouse, de pau et des Pays de l’Adour. Des collaborations de recherches sont aussi formalisées avec le réseau national d’observation DYNALIT  afin de renforcer l’observation scientifique de la côte basque. Des partenariats techniques sont enfin établis avec le Conseil Départemental 64 et les étudiants topographes-géomètres du Lycée Cantau.

Les résultats d’EZPONDA permettront de développer de nouveaux outils mesurant finement les processus d’altération des falaises rocheuses, les probabilités de recul du trait de côte et les impacts sur les ouvrages de défense côtière (digues, enrochements, perrés…). Ce afin d’améliorer les actions relatives à la gestion de l’érosion dans le cadre de la Stratégie locale de gestion des risques littoraux de la Communauté Pays Basque.

Le savez-vous ? Le budget de 2.5 M€ est co-financé à 65 % par des fonds FEDER gérés le Programme Opérationnel « FEDER FSE 2014-2020 » piloté par la Région. Le projet se déroulera au Pays Basque entre 2019 et 2022.

Actualités ArtikuluakActualitats