La Communauté Pays Basque pour plus de services publics

En 2022, la Communauté Pays Basque poursuit son action en matière de maillage du territoire en services publics, axe fondamental de l’institution.

2022-02-10 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

« Nous avons pour objectif constant, avec les communes, de répondre aux besoins de proximité et d’assurer une présence humaine sur le terrain, au plus près des habitants pour leur donner la possibilité de bien vivre sur le territoire »,a rappelé Jean-René Etchegaray Président de la Communauté Pays Basque lors de sa conférence de presse le 9 février, confirmant que le maillage du territoire en services publics était une des raisons d’être essentielles de l’institution Pays Basque.

L’accès à la Santé

La Communauté Pays Basque souhaite améliorer l’accès au soin en zone rurale. A ce titre, la Soule est devenue un territoire pionnier sur le sujet avec troisMaisons de santé, à Barcus, Tardets et très bientôt Mauléon qui ouvrira ses portes au printemps.

La même démarche est engagée en Amikuze où une Maison de santé va être construite à proximité du centre hospitalier sur la commune d’Aicirits-Camou-Suhast. Elle ouvrira en 2023.

Les Maisons France Services

La Maison Eyhartzea à Bardosn, créée par l’Agglomération, a ouvert ses portes en novembre dernier. Celle-ci abrite une nouvelle Maison France Services mais également une nouvelle crèche, une ludothèque et une permanence du CIAS. La Communauté Pays Basque gère ainsi trois Maisons France Services (Bardos, Mauléon, Saint-Palais) pour faciliter les démarches administratives des habitants.

Crèches

Deux extensions de crèche, exemplaires sur le plan énergétique, ont été lancées :

  • La crèche Mamurrak à Espelette dont les travaux débuteront en mai, et qui sera opérationnelle à l’automne 2023
  • La crèche Xitoak à Saint-Pierre-d’Irube dont les études seront lancées cette année. Vingt places supplémentaires vont ainsi être créées, en adéquation avec les besoins locaux

Développement du sport féminin

Deux millions d'euros ont été engagés pour rénover le gymnase de Tardets où les sportives du Zibero évoluent en Nationale 2.

La future salle de sports de Baigorri a été déclarée d'intérêt communautaire. Cinq millions d'euros sont investis, à destination notamment de l'US Nafarroa handball qui joue en prénationale, le plus gros club féminin de Nouvelle Aquitaine avec plus de 300 adhérentes.

Fonds de concours

234 projets communaux ont bénéficié de 8,2 millions d'euros pour des dossiers concernant l'adressage, l'accessibilité ou les projets structurants.

La majorité de ces projets communaux porte sur la réhabilitation - voire la création - d’équipements sportifs et de loisirs, de salles multi-activités, de groupes scolaires et cantines. De quoi renforcer la solidarité territoriale, le maillage en équipements redynamiser les centres-bourgs en services publics. 

Le Tram’bus prolongé jusqu’à Bassussarry

Le sujet de la mobilité a montré toute la plus-value de l'Agglomération en termes de maillage territorial avec une augmentation de l'offre de 23 % depuis le lancement de Txik Txak, et près de 30 % à l’intérieur du Pays Basque.

Projet phare de ce mandat, le Tram’bus sera prolongé jusqu’à Bassussarry et connecté à la ligne 14 avec un parc-relais à Makila pour 2024 et un site propre entre Makila et Maignon. Cela permettra aux habitants de Bassussarry, Ustaritz, Larresore, Cambo et Espelette de rallier Bayonne le matin en évitant l’embouteillage.

Actualités ArtikuluakActualitats