Le conseil communautaire du 1er février en cinq points

Ce samedi 1er février, le conseil communautaire a été marqué par des votes majeurs concernant l’avenir du territoire : arrêts du Plan Climat, du Programme local de l’Habitat et du Plan de déplacement. S’en est également suivi le débat d’orientations budgétaires.

2020-02-03 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

Après de mois de travaux entre élus, agents et citoyens les élus de la Communauté Pays Basque ont arrêté des textes majeurs pour l’avenir du territoire. 

  • Le Plan Climat Pays Basque : Il fixe 50 actions pour faire du Pays Basque un territoire à énergie positive en 2050, rendre possibles des modes de vie et des activités bas carbone pour tous, innover et changer de modèle économique, être un territoire résilient qui veille à la santé de tous et au patrimoine naturel, et enfin partager connaissances et expériences de transition pour agir ensemble. Cliquez ici pour retrouver les fondamentaux du Plan Climat et le scénario cible 2030.
     
  • Le programme local de l’Habitat : Il répond à une volonté de maîtriser la production de logements, via un léger ralentissement de la construction, en particulier sur le littoral, pour retrouver le rythme des années 90, tout en la répartissant de façon plus équilibrée en faveur du Pays Basque intérieur. Il marque également la volonté de répondre davantage aux besoins des ménages locaux - en réorientant l’offre vers des logements accessibles : 1 logement produit sur 2 sera social (locatif, accession à la propriété) - et la volonté de réinvestir massivement le parc de logement existant, vacant, inadapté, fortement consommateur en énergie, grâce à un accompagnement renforcé des particuliers. Autre exigence de ce PLH : laisser plus de place à l’expérimentation, en soutenant les projets d’habitat innovants.
    Pour plus d'information : www.communaute-paysbasque.fr/vivre-ici/cadre-de-vie/lhabitat/plh-pays-basque
     
  • Le Plan de déplacements :  Il s’organise autour de deux objectifs forts.
    D’abord passer de 77 % de déplacements réalisés en voiture à 52 % en 2030. Cette augmentation devra être rendue possible par une augmentation importante des pratiques piétonnes (25 %, + 10 points), cyclistes (8 %, +6,5 points) et l’utilisation des transports en commun (11 %+ 6,5 points).
    Second objectif : que le pétrole ne soit plus l’unique énergie de la mobilité motorisée. Électricité et gaz seront développés afin de limiter les émissions de polluants et gaz à effet de serre. A l’horizon 2030, l’objectif est que ces énergies couvrent 25 % des consommations contre à peine 1 % aujourd’hui.
    Le document recensant les fondamentaux de ce Plan sera disponible dès vendredi matin après arrêt du Conseil syndical des mobilités. À noter, ces documents cadres ont été travaillés de manière transversale, l’ensemble des problématiques étant éminemment liées. Ils viennent conjointement répondre aux deux piliers du projet communautaire : transition et cohésion. 
     
  • Le débat d’orientations budgétaires a également eu lieu. Ce débat précède le vote du budget programmé le 22 février prochain. L’année 2020 appellera la finalisation des grands projets en cours, la poursuite des actions plus récemment lancées tout en tenant compte du renouvellement au printemps 2020 de l’assemblée communautaire et de l’amorce d’une nouvelle mandature. Ainsi la Communauté Pays Basque devra stabiliser et contenir ses dépenses de fonctionnement tout en assumant un certain niveau d’augmentation de ses budgets lié au déploiement de ses 21 politiques publiques et à la poursuite de l’harmonisation des pratiques.
     
  • Le rapport annuel sur l’accessibilité a également été présenté. Il prévoit notamment une expérimentation de la technologie LIFI, une technologie en plein développement permettant d’envoyer et d’échanger de l’information entre un émetteur et un récepteur par signal lumineux. En 2020, le projet rentrera dans sa phase test terrain, à la Maison de la Communauté d’Urrugne notamment qui accueille régulièrement des associations de personnes handicapées. Pour rappel, la Communauté Pays Basque a reçu le Label E-Accessible pour son site Internet et est la première Agglomération de France à être labellisée de niveau 5, le plus haut niveau en la matière. 

Actualités ArtikuluakActualitats