Les produits fermiers, une richesse à faire fructifier

Les producteurs fermiers se sont organisés collectivement pendant la crise et ont capté une nouvelle clientèle, désormais à fidéliser. Le point avec Patrick Sallaberry, co-Président de l'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque et très impliqué dans la création du drive Paysan Lekukoa.

2020-05-20 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

La première enquête consommateurs réalisée par le drive paysan Lekukoa confirme le sentiment général en Pays Basque : les producteurs fermiers ont le vent en poupe et ont capté une nouvelle clientèle. "47% des clients sont des actifs de moins de 40 ans", explique Patrick Slalaberry1, éleveur installé à Ayherre, co-Président de l'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque et impliqué dans le réseau Idoki et dans la création du drive paysan Lekukoa.

Des moins de 40 ans qui sont habituellement au travail à l'heure des marchés et qui, avec le confinement, ont saisi l'occasion d'acheter local et en circuits courts. En plus des circuits courts habituels (magasins de producteurs et sites de vente en ligne), les producteurs se sont en effet organisés sous forme de drive.

Un succès manifeste

S'agissant de Lekukoa, l'idée est née d'importants stocks de viande à écouler, du fait de l'absence de marchés et de restauration, rappelle l'éleveur. À l'agréable surprise des intéressés, l'initiative a provoqué une véritable déferlante sur les réseaux sociaux, première source d'information des consommateurs d'après l'enquête.  En une semaine, tout était vendu. Les magasins de producteurs, également présents sur la plateforme ont fait 2 ou 3 fois plus de vente qu'à l'habitude.

Au-delà des chiffres, les remontées du terrain font état d'une remise en question des modes de consommation. Bien que la part du budget des ménages accordée à l'alimentation ait baissé ces dernières années (source Projet alimentaire de territoire de la Communauté Pays Basque), le bien manger semble redevenir en tête des priorités. "Le confinement a été propice à la réflexion, avance Patrick Sallaberry. D'où viennent nos produits ? Comment on consomme ? Quel impact sur notre environnement ? En achetant des produits fermiers, on achète de la qualité, des races locales, de l'élevage en plein air, et un véritable savoir-faire".

Bien manger n'est pas plus cher

Et contrairement aux idées reçues, bien manger ne serait pas plus cher. "Nous les paysans, on a un SMIC et on mange de la qualité. C'est donc que c'est accessible". Des caissettes de très bonne viande sont commercialisées à 14 euros le kilo, prend-il pour exemple. Il fait aussi référence à ses parents qui travaillaient aux champs : "ils nous préparaient des plats pour la semaine, c'est une autre façon de voir la vie, de s'organiser. Mais ce qu'on sait aujourd'hui c'est que santé et alimentation sont intimement liées. Et manger local, des produits de qualité, c'est aussi bon pour la santé".

Sans surprise, l'enquête confirme par ailleurs le diagnostic du Plan Alimentaire Pays Basque, réalisé par la Communauté Pays Basque. Le manque de produits en maraichage est prégnant (seulement trois maraichers sur Lekukoa) alors que la demande est très forte. "C'est une vraie problématique sur laquelle nous travaillons". Autre piste de réflexion pour fidéliser la clientèle : un drive après les horaires de travail.

Une filière d'avenir

"Ce qui est certain c'est que Lekukoa va continuer d'exister. Comme une vitrine des producteurs, un lien vers le consommateur", conclut-il. Celui-ci peut en effet voir sur la carte l'ensemble des produits disponibles près de chez lui. Et de penser aux jeunes et à l'avenir du territoire :  "Ici au Pays Basque, nous avons de la chance d'avoir des jeunes producteurs fermiers qui ont une vraie réflexion, une vraie conscience du territoire. Nous devons les encourager". 

Retrouvez le guide des producteurs de la Communauté Pays Basque pour acheter des produits fermiers avec :

  • LEKUKOA, le relais paysan
  • Drive éphémère à Saint Palais
  • XIXTROAK
  • BIOZKARIA
  • Les producteurs fermiers IDOKI 
  • Les producteurs fermiers membres du réseau BIENVENUE A LA FERME
  • Les magasins de producteurs locaux 

(1) Patrick Sallaberry sera dans Des Racines et des Ailes ce mercredi soir, dans un numéro tourné de mai à septembre 2018, d'Espelette aux estives d'Urepel, à la rencontre de producteurs fermiers engagés dans la charte fermière IDOKI.

Production fermière, l'état des lieux

Le nombre d’exploitations fermières en Pays Basque occupe une place importante en comparaison avec d’autres départements (environ 370 fermes, soit 8 à 10% des fermes du Pays Basque), la tendance depuis plusieurs années est à l’augmentation.

En 2018-2019, le PAIT64 (Point Accueil Installation Transmission des Pyrénées-Atlantiques) a répertorié 242 candidats sur 637 avec un projet de transformation (soit 38 %) et 441 qui envisageaient une commercialisation, en totalité ou partiellement, en vente directe et/ou circuits courts (soit 69 %).

Plus d’une installation sur deux qui a fait appel en 2019 aux aides d’installation au niveau du département des Pyrénées-Atlantiques, s’est orientée vers une activité de vente directe, de façon partielle ou exclusive (soit 71 projets sur 126)

Selon les données du recensement général agricole de 2010, les fermes en circuits courts du Pays Basque sont plus efficaces en termes de création d’emplois (1,6 Unité de Travail Annuel par exploitation contre 1,3 en moyenne) et de valorisation des surfaces (16,7 hectares de Surface Agricole Utile contre 21,2 hectares en moyenne).

Actualités ArtikuluakActualitats