Pays Basque : une reprise économique forte et rapide

Sylvie Durruty, Vice-Présidente en charge de l’économie et de l’innovation a présenté ce 28 septembre les résultats d’une étude commandée par l’Agglomération à la Banque de France concernant l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises du Pays Basque. La reprise économique est forte et plus soutenue que le niveau global constaté en Nouvelle-Aquitaine.

2021-09-28 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

 

  • En 2020, le Pays Basque abrite 6% des entreprises de Nouvelle-Aquitaine, emploie 6% des effectifs et enregistre une création de richesse de 5%. 
     
  • Le Pays Basque connaît une véritable dynamique entrepreneuriale : la création d’entreprises dépasse les niveaux de 2019 et 2020 (912 entreprises créées à juillet 2021, + 15 % par rapport à 2020).
     
  • La richesse créée dans les entreprises émane à 60 % des activités de service et de commerce soit 7 points de plus que le niveau régional. 
     
  • Les plus forts taux de progression de création d’entreprises reviennent à l’industrie et à l’agriculture (+58 % par rapport à 2020) ce qui démontre l’efficacité des actions de la Communauté Pays Basque en faveur de l’économie productive, gage d’emplois qualifiés sur le territoire. (À noter, 1 emploi industriel génère entre 3 et 5 emplois dans les services).
     
  • Le Pays Basque imprime un rythme de reprise économique plus soutenu que la région Nouvelle-Aquitaine : le nombre d’emplois est en croissance quand la Région perd 15 000 emplois en 2020.
     
  • Cette dynamique a une répercussion directe sur le taux de chômage en baisse et qui retrouve son niveau d’avant-crise : 7,4 % (Source Insee).
     
  • Les Prêts garantis par l’État (PGE) ont pu être massivement mobilisés par les entreprises du Pays Basque. Plus de 553 M€ de PGE ont été accordés (chiffres juillet 2021).
     
  • L’endettement additionnel des PGE a peu altéré le taux d’endettement des entreprises basques qui disposent donc d’un bon niveau de capitalisation traduisant des structures financières saines. Néanmoins, certains secteurs d’activités comme le commerce, l’hébergement et la restauration doivent renouer à un niveau de rentabilité d’avant-crise pour permettre le remboursement de leur dette globale, qu’elle soit liée oui non à la crise COVID. 
     
  • La dynamique des investissements des entreprises est confirmée, notamment par des sollicitations sur des prêts à moyen et long terme en croissance.
     
  • Le nombre de défaillance est en retrait net par rapport aux années précédentes (51 défaillances ont été constatées fin juillet 2021 contre 128 à la même période en 2019 et 106 en 2020).

Télécharger le point de conjoncture à la mi-année pour la Nouvelle Aquitaine de la Banque de France (.pdf, 1 Mo)

 

Crédit image : © Communauté Pays Basque / CôtéSudPhoto

Actualités ArtikuluakActualitats