Un pavillon de compostage pour les enfants d’Errobi

À Cambo, les déchets et restes des repas quotidiens des écoliers et collégiens d’Errobi sont transformés en compost. Les élèves sont le véritable terreau de la démarche.

2020-03-12 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

Premier du genre au Pays Basque, le pavillon de compostage de l’Association de restauration scolaire Jantegi offre un double avantage : réduire les déchets à la source et sensibiliser les élèves au gaspillage alimentaire. 

Mis en service depuis six mois, ce pavillon « avale » chaque jour les restes des 1 500 repas préparés et consommés par les élèves des écoles primaires et des collèges des communes de Cambo-les-Bains, Espelette, Itxassou et Louhossoa. Elèves qui dès le lancement se sont très fortement engagés dans la démarche. Ceux-ci procèdent eux-mêmes au tri de leur plateau via une table spécifique en salle : plastique d’un côté et déchets organiques de l’autre. 

70 litres par jour détournés des ordures ménagères 

« Après six mois de fonctionnement, nous sommes très satisfaits des résultats. Avant le pavillon de compostage, nous pouvions produire jusqu’à 8 tonnes de déchets sur une année scolaire entre les restes de préparation et le gaspillage durant les repas. Depuis le lancement, le pavillon reçoit une moyenne de 70 litres/jour de bio déchets », explique Hervé Etchebarne, Directeur de l’Association de restauration scolaire Jantegi.  D’après ses projections, le pavillon sera en mesure de produire 1,5 tonne de compost en une année. Autre chiffre significatif, la part de nourriture consommable jetée par les élèves déjeunant à la cantine Jantegi est largement en dessous la moyenne française : 35,6 grammes par personne et par repas contre 117 grammes pour la moyenne nationale. 

Pour le futur potager des élèves 

Situé à proximité de la cuisine centrale, le pavillon de compostage se présente sous la forme d’un chalet en bois construit par l’atelier d’insertion Atherbea. À l’intérieur, les déchets organiques sont transformés en compost après 6 mois environ de maturation.  La première livraison, à destination des familles, est prévue en juin. Le compost viendra également nourrir le sol du futur potager porté par les élèves du collège Saint-Michel dès la rentrée prochaine. 

« Pour aller plus loin dans la diminution des déchets, nous aimerions également que les fournisseurs réduisent les emballages plastique », appuie Hervé Etchebarne. 

Ce projet a été mené en partenariat avec la commune de Cambo-les-Bains, le SIVU Artzamendi, la Communauté Pays Basque et le Syndicat Bil Ta Garbi.

Le saviez-vous ?

Le gaspillage alimentaire en France

Chaque année, en moyenne, 20 kilos de nourriture consommable par personne sont jetés à la poubelle en France.

Actualités ArtikuluakActualitats