La politique de l'eau

Sur un territoire aux enjeux et intérêts multiples, la Communauté d’Agglomération Pays Basque entend agir pour une gestion globale et durable du cycle de l’eau. Elle s’engage pour un service public performant et proche de l’ensemble de ses usagers.

Dans cette page

La stratégie et les engagements

La politique de l’eau de la Communauté Pays Basque s’inscrit dans un cadre plus large de planification à l’échelle nationale et européenne. Elle est compatible avec les orientations du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin de l’Adour et de la Garonne (SDAGE) pour la période 2016-2021.

La Communauté Pays Basque entend mener à son échelle une politique volontariste :

  • de préservation de la ressource en eau,
  • d’amélioration de la connaissance et de la prévention des risques d’inondation, 
  • de préservation et d’optimisation des infrastructures d’eau potable et d’assainissement,
  • d’accessibilité du service pour les usagers.

L’attractivité du littoral conduit également la Communauté Pays Basque à rechercher un équilibre entre activités humaines, biodiversité et risques liés à cet espace naturel particulièrement sensible.

La gestion globale et durable de l’eau

A chaque étape du cycle de l’eau, la Communauté Pays Basque tient à mener de manière concertée et à des échelles hydrographiques cohérentes, des actions en faveur de la compatibilité des usages et de la prévention des risques naturels. Ces actions portent notamment sur :

  • l’amélioration de la qualité des eaux, qu’elles soient douces ou littorales,
  • la maîtrise des prélèvements et des rejets,
  • la gestion préventive des cours d’eau,
  • l’amélioration de la connaissance du risque d’inondation et des systèmes d’alerte des populations.

La qualité et le prix juste du service

La Communauté Pays Basque souhaite une qualité de service homogène et optimale sur tout son territoire :  

  • une eau potable de qualité délivrée en toute circonstance,
  • une collecte et un traitement des eaux usées conformes en zone d’assainissement collectif comme non collectif, avec une attention particulière en secteur sensible (périmètres de captage, eaux de baignade …),
  • une ingénierie et des services d’exploitation fiables et performants,
  • un service de proximité à l’écoute des usagers,
  • l’amélioration de la performance des réseaux,
  • l’harmonisation tarifaire signe fort de la solidarité territoriale et respectueux du principe d’égalité des usagers devant le service public.

Le littoral, un espace sensible à la croisée des enjeux socio-économiques et environnementaux               

Engagé dans une dynamique démographique et économique soutenue, liée directement à ses atouts paysagers, culturels et environnementaux, le littoral basque est un espace particulièrement sensible.

Il s’agit de trouver un équilibre entre les besoins de la population et des acteurs socio-économiques et les enjeux spécifiques liés à cet espace s’agissant notamment de qualité des eaux de baignade, de gestion des risques littoraux mais aussi de gestion de la saisonnalité des fréquentations, d’économie adossée au littoral, etc.

La stratégie de gestion des risques littoraux a été élaborée dans cette optique. Elle formalise les choix de gestion pour lutter ou s’adapter au recul du trait de côte sur les 20 prochaines années.

La Communauté Pays Basque investit dans des projets de recherche issus notamment du Groupement d’Intérêt Scientifique du Littoral Basque dont elle fait partie. Elle contribue ainsi à l’amélioration continue de la performance des outils de gestion des baignades pendant la saison estivale ou de prévention et de gestion des risques côtiers (érosion côtière et submersion marine).

Les acteurs du service

Les élus et les commissions

Outre les instances générales de décision, Il existe également des commissions spécifiques à la composition plurielle.

La Commission Cycle de l’Eau, composée d’élus communautaires et municipaux de tout le Pays Basque, débat et prépare les décisions du Conseil Communautaire et du Conseil Permanent de l’Agglomération.

Les 7 Commissions de Secteur géographique sont composées d’élus communautaires et municipaux du territoire concerné. Elles analysent et proposent des projets.

Les Conseils d’Exploitation des régies d’eau et d’assainissement, composés d’élus communautaires ou municipaux, de représentants des usagers et du personnel, pilotent et contrôlent les deux régies.

La Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL), composée d’élus communautaires et de délégués d’associations locales représentatives des usagers, des consommateurs et de la protection de l’environnement, examine l’activité du service et formule des avis.

Enfin, trois Vice-Présidents sont en charge exécutive des affaires de la Direction Eau, Littoral et Milieux Naturels :

  • Eric NARBAÏS-JAUREGUY pour l’eau potable,
  • Alain IRIART pour l’assainissement,
  • Emmanuel ALZURI pour la GEMAPI, les milieux naturels et le littoral.

Les agents

La Direction Eau, Littoral et Milieux Naturels est l’une des sept directions adjointes de la Communauté Pays Basque.

Elle se décompose elle-même en cinq directions et services administratifs :

  • Investissement, patrimoine et planification (eau et assainissement),
  • Qualité et fonctions support (eau et assainissement),
  • Exploitation et régies (eau et assainissement),
  • Littoral, milieux naturels,
  • Cours d’eau et bassins versants.

Le territoire est découpé en 7 secteurs géographiques afin d’assurer une efficacité opérationnelle et une proximité du service.

CHIFFRES CLES :

  • 7 secteurs géographiques
  • 170 agents : une variété de métiers à la technicité avérée : agent d’accueil, terrassier-fontainier, électrotechnicien, automaticien, agent d’exploitation de station d’épuration, chauffeur-égoutier, agent administratif, techniciens chargés des travaux, technicien de laboratoire ou de rivières, ingénieurs …

Les partenaires

La Communauté Pays Basque élabore des projets en collaboration avec de nombreux partenaires, dans une logique de mutualisation des savoirs et des moyens et de cohérence des politiques publiques.

Les principales collectivités partenaires sont :

La Communauté Pays Basque travaille également avec :

  • l’Agence de l’Eau Adour Garonne, principal co-financeur et porteur de la planification globale de la gestion de l’eau,
  • L’Union Européenne comme financeur et garant de la mise en œuvre des directives européennes.
  • Les services déconcentrés de l’Etat dont La DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) au titre notamment de la Police de l’Environnement et la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) pour la gestion financière et comptable.
  • La Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et des Régies (FNCCR), organisme professionnel de ressources juridiques.

Enfin, la Communauté d’Agglomération Pays Basque s’associe à des organismes de recherche, publics ou privés, à travers des projets spécifiques, dans le but d’alimenter la démarche d’amélioration continue du service. On peut citer le GIS du Littoral basque, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, la Bureau de Recherche Géologique et Minière, Rivages Pro Tech, le centre de ressources AZTI du Gouvernement de la Communauté Autonome d’Euskadi…

Faq

  • Comment l'eau est-elle analysée ?

    L’eau est le produit alimentaire le plus contrôlé en France. Les analyses portent sur la bactériologie, les substances chimiques (sels minéraux, plomb, nitrates, etc.) et les caractéristiques organoleptiques (couleur, odeur, saveur) de l’eau. Plus de 54 paramètres sont suivis très régulièrement.
     

Orrialde honek zure beharrei erantzun ote du ?

Actualités Artikuluak Actualitats