Les stations d'épuration

Dans cette page

Le rôle d’une station d’épuration ou d’une lagune est de nettoyer les eaux usées urbaines (domestiques, pluviales et parfois industrielles) recueillies à l’entrée de l’usine afin de rendre une eau propre et de qualité au milieu naturel.

Focus : reconstruction extension de la station d'épuration de Saint Bernard

La station d’épuration des eaux usées dite de Saint Bernard se situe sur le territoire de la commune de Bayonne, sur la rive droite de l’Adour, en limite de la commune de Boucau. Mise en service en 1986, elle a été initialement conçue pour traiter les eaux usées des réseaux d’assainissement collectifs en provenance de Bayonne et de Boucau avec une capacité de 5000 équivalents-habitants (EH).

Aujourd’hui la capacité de la station a atteint ses limites et est parfois dépassée notamment en période de fortes pluies. L’ensemble des équipements, bien qu’ayant fait l’objet de rénovations, est vieillissant. Une nouvelle station d’épuration va être construite sur le site de l’actuelle station. Elle a été pensée pour répondre aux obligations réglementaires et aux enjeux démographiques tout en prenant en compte les contraintes de préservation de l’environnement. 

  • La capacité de traitement est quintuplée, passant de 5 000 équivalents habitant (EH) à 26 000 EH. En fonction de l’augmentation démographique de Boucau et de Bayonne, cette capacité pourra être poussée jusque 39 000 EH (prévision 2035/2040), des équipements de traitement pourront être ajoutés sans travaux complémentaire de génie civil.
  • L’extension de la capacité de traitement à terme sera notamment possible en rajoutant des raquettes d’insufflation d’air dans les bassins d’aération et des membranes dans le bassin membranaires. Cette solution de traitement membraniaire permet de préserver les milieux sensibles de l’Adour. L’eau traitée est limpide et reprend son cycle naturel en rejoignant l’Adour par une conduite de rejet.
  • Pour gérer et réguler les flux par temps de pluie et ainsi limiter les déversements dans le milieu naturel, le projet prévoit la construction d’un bassin tampon de 1700 m3 en tête de station. Ce bassin sera vide par temps sec et se remplira par temps de pluie en fonction de l’intensité de celle-ci. L’objectif est de bassin et d’envoyer un débit constant aux membranes ce qui garantit la performance de filtration de ces équipements et donc la bonne épuration des eaux usées.

Le chantier de réalisation de cet équipement va se dérouler sur 18 mois. Le montant total des travaux s’élève à 11 000 000 € HT avec une participation financière de 57 % de l’Agence de l’Eau Adour Garonne.

Déroulé du chantier

  • Phase de terrassement et fondations : mi-octobre à fin 2019
  • Travaux de construction :  jusqu’à la fin du printemps 2020
  • Mise en place des équipements et électricité : été 2020 jusqu’à fin 2020
  • Début des essais : fin 2020
  • Mise en service de la nouvelle station et déconstruction de la station actuelle : printemps 2021

 

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Actualités Artikuluak Actualitats