L’entreprise Traille valorise la laine de brebis depuis Arkinova à Anglet

Le projet de valorisation de laine de brebis en remplacement de la ouate de polyester est maintenant une réalité pour l’entreprise Traille. Afin de développer son entreprise et de rechercher de nouvelles applications, Muriel Morot, la fondatrice, intègre la pépinière d’entreprises du site technopolitain Arkinova à Anglet.

2022-05-11 (e)an argitaratua

Orrialde honetan

C’est en découvrant que, malgré des propriétés remarquables, la laine de brebis du Pays Basque était peu valorisée que Muriel Morot s’est lancée dans son projet. Elle déploie une solution technique innovante afin que « cette laine, considérée comme un déchet, puisse être employée comme matière isolante, en remplacement de duvet ou de polyester dans des vêtements ». 

En créant l’entreprise Traille, Muriel Morot a décidé de valoriser la laine de brebis de race Lacaune. Sa laine possède des caractéristiques idéales, car elle est frisée, et donc, volumineuse. De plus, elle offre une fibre très fine. D’après Muriel Morot, 50 tonnes de laine de Lacaune sont produites chaque année. C’est auprès de la coopérative Amatik regroupant des éleveurs de brebis du Pays Basque et du Béarn que l’entreprise Traille se fournit.

Un projet de R&D s’appuyant sur l’écosystème d’Arkinova

« Après lavage, peignage et thermoliage, avec 15 % de liant à base d’amidon de maïs pour consolider la laine, un ramassage de 8 tonnes produit 4 tonnes propres. Et nous proposons plusieurs grammages différents », détaille Muriel Morot. Son entreprise livre un atelier de vêtements installé à Saint-Palais, ainsi qu’un fabricant de textile de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Muriel Morot a besoin à présent de se développer davantage et a intégré pour ce faire la pépinière d’entreprises du Générateur d’Activités d’Arkinova à Anglet, début mai. « Je louais un espace de stockage à Saint-Martin-de-Seignanx et je travaillais depuis chez moi, je suis arrivée au bout de ce modèle. Je vais donc installer le stock et le bureau à Arkinova. Je serai aux côtés d'entreprises spécialisées dans les matériaux durables, parmi lesquelles la société Arrosia, avec qui j’ai des projets. J‘ai également pour projet de mener des études sur la laine de races rustiques. Etre ici, au sein du générateur d’activités, accélère pas mal de choses » résume Muriel Morot.

Actualités ArtikuluakActualitats