Maintenir une montagne vivante et habitée

Orrialde honetan

La Montagne Basque c'est

  • 70% du territoire de la Communauté Pays Basque, s'étendant de la Rhune (905m) au Pic d'Orhy (2 017m)
  • 26% des habitants du Pays Basque nord
  • 360 000 brebis
  • 35 000 vaches
  • 1000 éleveurs transhumants
  • 15% d’emplois liés à l’agriculture et 9% liés au tourisme
  • 4 AOC : Ossau-Iraty, Kintoa, Espelette, Irouléguy
  • 62% du territoire couvert par des dispositifs d’inventaire, de protection, de valorisation ou de gestion du patrimoine naturel
  • 80 projets de coopération transfrontalière

Une montagne vivante et habitée

La montagne basque lie l’intérieur des terres à l’océan mais aussi le Pays Basque nord aux territoires transfrontaliers de la Navarre et du Guipúzcoa.

Véritable territoire d’échanges et de liens du Pays Basque, elle est caractérisée par le développement d’activités multiples et interdépendantes. L’agropastoralisme transhumant et l’exploitation sylvicole façonnent ses paysages et son identité culturelle dont la gestion collective, la solidarité, la langue basque, le chant, la mythologie, l’archéologie, le patrimoine bâti en sont quelques marqueurs.

Écrin de ressources naturelles (eau, biodiversité exceptionnelle, etc), la montagne est également le support d’activités économiques s’appuyant sur ses richesses : de la production agricole de qualité et labellisée, gage d’une alimentation durable et saine, au développement d’activités de loisirs de pleine nature, respectueux de l’environnement et des hommes.

La montagne subit cependant des bouleversements socio-démographiques qui mettent à mal son devenir et, plus globalement, l’équilibre et l’attractivité territoriale du Pays Basque (activité économique, alimentation, santé, loisirs, environnement et paysages). Elle est, par ailleurs, touchée de plein fouet par les changements climatiques (neige, épisodes pluvieux intenses) qui dégradent ses infrastructures et ses réseaux (voirie, adduction d’eau, petit bâti pastoral...).

Qui sont les gestionnaires des espaces de montagne ?

La Montagne basque est un territoire maintenu vivant et ouvert par l'action des divers gestionnaires présents sur le territoire. Ceux-ci oeuvrent notamment pour préserver et encourager l'activité pastorale, qui a façonné et permet aujourd'hui le maintien du paysage ouvert et de la biodiversité exceptionnelle du territoire.

Les Commissions Syndicales : Ces collectivités, créées en 1838, ont pour mission la gestion et la valorisation des territoires indivis et sont au nombre de 5 sur le territoire :

  • La Commission Syndicale de la Vallée de Baigorri
  • La Commission Syndicale du Pays de Cize
  • La Commission Syndicale du Pays de Soule
  • La Commission Syndicale de l'Ostabaret
  • La Commission Syndicale du Bois de Mixe

4 d'entre elles sont regroupée au sein d'une association commune : EHMEB (Euskal Herriko Mendi Elkargoa Batasuna)

Les Associations Foncières Pastorales : Cet établissement public rassemble des propriétaires privés et communaux de terrains agricoles et forestiers, dont le but est de promouvoir la mise en valeur de ces espaces. Elles sont au nombre de 8 au sein du territoire (Sare, Ainhoa, Bidarray, Macaye, Saint Martin d'Arrossa, Mendionde, Hélette, Tardets-Sorholus).

Pour terminer, ces acteurs interviennent, dans tous les cas, de manière complémentaire aux municipalités et aux élus locaux qui oeuvrent pour maintenir une montagne vivante et habitée.

La compétence Montagne

Face à ce territoire si particulier et, par sa volonté de développer durablement son territoire de montagne via une logique d’animation partenariale et une coordination transversale, la Communauté Pays Basque a choisi de prendre la compétence facultative « stratégie, actions et animation partenariale de projets en faveur du développement durable de la montagne basque », le 15 décembre 2018.

Les objectifs de cette prise de compétence :

  • Élaborer et animer une stratégie territoriale montagne ;
  • Animer des acteurs publics et privés pour l’émergence et l’accompagnement de projets locaux durables ;
  • Co-porter des démarches partenariales de développement durable de montagne comme le projet de gestion du multi-usages ou la création d’un Parc Naturel Régional ;
  • Participer aux réseaux de projets montagne nationaux, transfrontaliers, internationaux.

À venir

La politique Montagne 2021-2027

Orrialde honek zure beharrei erantzun ote du ?